Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
LE PAIN PERDU

Articles avec #conserves

POMODORI PELATI ''SAN MARZANO''

26 Juin 2017, 13:02pm

Publié par Tony Mazzocchin

Voici une recette facile à faire. Les tomates san Marzano en conserve.

plonger les tomates dans de l'eau bouillante...et quand vous voyez des craquelures...

plonger les tomates dans de l'eau bouillante...et quand vous voyez des craquelures...

enlevez la peau à l'aide d'un couteau de service...

enlevez la peau à l'aide d'un couteau de service...

mettez 3/4 tomates par bocal et remplissez-le d'eau salée...

mettez 3/4 tomates par bocal et remplissez-le d'eau salée...

mettez les bocaux operculés dans une casserole remplie d'eau et dès que ça bout, laissez cuire 10 minutes. Laissez refroidir dans la casserole...

mettez les bocaux operculés dans une casserole remplie d'eau et dès que ça bout, laissez cuire 10 minutes. Laissez refroidir dans la casserole...

Entreposez les bocaux à la cave quelque semaines avant utilisation...ils se conserveront tout l'hiver.

Entreposez les bocaux à la cave quelque semaines avant utilisation...ils se conserveront tout l'hiver.

Elles sont idéales pour la pizza, pour les pâtes et toute autre sauce tomate.

Bel été à vous tous, Tony MAZZOCCHIN

Voir les commentaires

PESTO ALLA GENOVESE

22 Septembre 2016, 15:50pm

Publié par Tony Mazzocchin

C'est le dernier moment pour faire du pesto. L'été indien que nous vivons en ce moment nous a permis d'avoir toujours du basilic au jardin...

INGREDIENTS : basilic, persil plat, ail, pignons de pin, huile olive, huile de tournesol, sel, poivre.

INGREDIENTS : basilic, persil plat, ail, pignons de pin, huile olive, huile de tournesol, sel, poivre.

Passez des petites quantités du mélange aux mixer avec de l'huile de votre choix...

Passez des petites quantités du mélange aux mixer avec de l'huile de votre choix...

réservez dans un bol. Quand tout est passé au mixer, n'oubliez pas de saler et poivrer, et soyez généreux en huile...

réservez dans un bol. Quand tout est passé au mixer, n'oubliez pas de saler et poivrer, et soyez généreux en huile...

Stérilisez les bocaux et les couvercles...remplissez vos pots à l'aide d'une carafe...

Stérilisez les bocaux et les couvercles...remplissez vos pots à l'aide d'une carafe...

Etiquetez et conservez le pesto à la cave...Une fois le pot ouvert, conservez au réfrigérateur.

Etiquetez et conservez le pesto à la cave...Une fois le pot ouvert, conservez au réfrigérateur.

Le parmesan faut le rajouter au moment ou vous faites la sauce. Chauffer délicatement le pesto dans une casserole, versez-y les pâtes avec un peu d'eau de cuisson, mélanger délicatement...c'est à ce moment qu'il faut ajouter le parmesan...servir aussi tôt.

PS : le pesto à Genova est fait uniquement avec du basilic, sans persil...j'espère qu'on me le pardonne! Mea Culpa!

Avec le pesto à table, l'été n'est pas fini les amis! Tony Mazzocchin

Voir les commentaires

IL FAUT MANGER LOCAL...

21 Avril 2016, 16:54pm

Publié par Tony Mazzocchin

Après l'ail des ours, je vous propose la deuxième recette printanière...une recette 100% locale : "les pousses de bambou"...

le bambou est un produit local...dans nos régions il y en a partout...

le bambou est un produit local...dans nos régions il y en a partout...

ces jours-ci les pousses de bambou émergent à toute vitesse...(10/20 cm par jour, même plus)

ces jours-ci les pousses de bambou émergent à toute vitesse...(10/20 cm par jour, même plus)

hier, j'ai cueilli les premières...

hier, j'ai cueilli les premières...

j'ai fait une entaille tout au long de la pousse et j'ai enlevé l'écorce...

j'ai fait une entaille tout au long de la pousse et j'ai enlevé l'écorce...

je l'ai coupée en rondelles et je l'ai mise à cuire 40 minutes dans un mélange d'eau, vinaigre, huile, sel, poivre, basilic et du sucre (voir la recette des courgettes dans ce blog)...

je l'ai coupée en rondelles et je l'ai mise à cuire 40 minutes dans un mélange d'eau, vinaigre, huile, sel, poivre, basilic et du sucre (voir la recette des courgettes dans ce blog)...

pour finir, je les ai mises en pot. Dans quelques semaines, je vais les proposer comme accompagnement à l'apéro.

pour finir, je les ai mises en pot. Dans quelques semaines, je vais les proposer comme accompagnement à l'apéro.

Vous pouvez le cuire dans de l'eau salée tout simplement, comme les asperges, (pour les pousses de bambous il faut environ 40 minutes de cuisson). Vous pouvez les manger directement avec un filet de huile de sésame et du sel...c'est un plat absolument délicieux et très délicat.

Bienvenue chez vous, les amis! Tony Mazzocchin

Voir les commentaires

PESTO D'AIL DES OURS

29 Février 2016, 17:15pm

Publié par Tony Mazzocchin

L'étiquette de Stéphanie Miguet...

L'étiquette de Stéphanie Miguet...

INGREDIENTS : ail des ours, noisettes ou noix ou pignons de pin, huile, sel, poivre

INGREDIENTS : ail des ours, noisettes ou noix ou pignons de pin, huile, sel, poivre

Mixer finement l'ail des ours avec des noisettes ou des noix ou des pignons, selon votre choix, avec de l'huile...

Mixer finement l'ail des ours avec des noisettes ou des noix ou des pignons, selon votre choix, avec de l'huile...

Assaisonner avec du sel et du poivre. Mettre en pot (stérilisés). Couvrir d'huile d'olive. Operculer...

Assaisonner avec du sel et du poivre. Mettre en pot (stérilisés). Couvrir d'huile d'olive. Operculer...

Conserver à la cave à température ambiante.

Conserver à la cave à température ambiante.

A utiliser comme sauce sur des pâtes. Dans un potage aux légumes avec du parmesan, genre pistou. En tapenade avec l'apéritif. Comme colorant pour vos pâtes maison. Vous pouvez faire un potage avec quelques pommes de terre, de l'ail des ours et de l'eau, que vous mixerez après cuisson. L'ail des ours est bon aussi en tarte mélangé avec des œufs et de la crème, cuite au four...

Bon appétit les amis! Tony Mazzocchin

Voir les commentaires

TERRINE MAISON (1)

24 Novembre 2015, 13:54pm

Publié par Tony Mazzocchin

Pour faire des bonnes terrines il faut de la bonne matière première, c'est certain...mais les miennes sont très appréciées car j'utilise divers poivres (parfumés, forts, sucrés...), voilà mon secret...SMILE PLEASE!

Poivre à queue et poivre long d'Indonesie, poivre de Jamaique...

Poivre à queue et poivre long d'Indonesie, poivre de Jamaique...

INGREDIENTS : 300g de chair à saucisse, 300g d'échine de porc, 100g de foie gras de canard, 10g de truffe noire, 8cl d'armagnac, sel de Guérande, poivres divers

INGREDIENTS : 300g de chair à saucisse, 300g d'échine de porc, 100g de foie gras de canard, 10g de truffe noire, 8cl d'armagnac, sel de Guérande, poivres divers

RECETTE : émincer finement l'échine et la faire sauter pendant quelques minutes. Ensuite dans un bol mélanger l'échine avec la chair à saucisses et tous les autres ingrédients. Bien assaisonner et mettre dans des bocaux à terrines

RECETTE : émincer finement l'échine et la faire sauter pendant quelques minutes. Ensuite dans un bol mélanger l'échine avec la chair à saucisses et tous les autres ingrédients. Bien assaisonner et mettre dans des bocaux à terrines

Mettre les bocaux dans une marmite en les couvrant d'eau. Porter à ébullition, puis cuire à feu très doux 20 minutes. Eteindre le feu et laisser encore une demi heures les bocaux dans la marmite.

Mettre les bocaux dans une marmite en les couvrant d'eau. Porter à ébullition, puis cuire à feu très doux 20 minutes. Eteindre le feu et laisser encore une demi heures les bocaux dans la marmite.

Stocker les pots à la réserve...Les terrines se conservent plusieurs mois.

Stocker les pots à la réserve...Les terrines se conservent plusieurs mois.

Bon appétit les amis! Tony Mazzocchin

Voir les commentaires

TOMATES VERTES A L'HUILE D'OLIVE

21 Octobre 2015, 11:29am

Publié par Tony Mazzocchin

Voila une recette de la région des Pouilles en Italie, transmise par une voisine de jardin, quand j'habitais en Suisse...Une étonnante conserve de tomates vertes!

Cueillir les dernières tomates du jardin, avant qu'elles ne s'abiment...

Cueillir les dernières tomates du jardin, avant qu'elles ne s'abiment...

Coupez-les en quartiers et évidez-les...

Coupez-les en quartiers et évidez-les...

Couvrez- les de gros sel, une nuit...elles vont perdre beaucoup d'eau...

Couvrez- les de gros sel, une nuit...elles vont perdre beaucoup d'eau...

Lavez-les, puis mettez-les quelques heures sous vinaigre. Ensuite rincez et séchez-les...

Lavez-les, puis mettez-les quelques heures sous vinaigre. Ensuite rincez et séchez-les...

Coupez les echalottes, préparez quelques feuilles de basilic et du poivre en grain...

Coupez les echalottes, préparez quelques feuilles de basilic et du poivre en grain...

Stérilisez les bocaux, puis mettez les tomates et les échalottes par couches interposées dans les pots encore chauds...

Stérilisez les bocaux, puis mettez les tomates et les échalottes par couches interposées dans les pots encore chauds...

Mettre une gousse d'ail, du poivre et le basilic par pot, puis couvrir d'huile d'olive. Operculez...

Mettre une gousse d'ail, du poivre et le basilic par pot, puis couvrir d'huile d'olive. Operculez...

Réservez quelques mois à la cave ou au grenier si vous en avez encore un...Dégustez-les à l'apéritif. Vos amis seront fortement étonnés. Ils vont vous demander ce que vous leur proposez, c'est sûr!

PS J'ai fait aussi quelques pots avec des câpres, ail et basilic. Mmm...quel bonheur !!!

En attendant, bonne soirée les amis! Tony Mazzocchin

Voir les commentaires

LE CORMIER

28 Septembre 2015, 20:13pm

Publié par Tony Mazzocchin

Le Cormier ou Sorbier domestique de la famille des rosacées est un arbre qui donne des fruits appelés "cormes" ressemblant à des petites poires. Le cormier est une espèce d'origine méditerranéenne qui vivait sur le pourtour du bassin et fut dispersé du temps de l'Empire romain jusque dans le reste de l'Europe. Dans son biotope d'origine, il ne dépasse guère 10 à 12 m de hauteur et un diamètre de tronc de 30 à 45 cm. En remontant dans les régions plus humides et aux sols plus riches, il atteint des circonférence deux fois plus grandes et, en forêt, arrive à égaler de peu les plus grands arbres. Le cormier a une essence qui parmi d'autres espèces de sorbiers possèdent une plasticité à s'acclimater dans beaucoup de zones différentes. Le cormier à l'écorce brun-orangé, des feuilles caduques pennées et des fleurs blanches. Ses fruits verts tachés de brun-rougeâtre à maturité peuvent ressembler tantôt à de petites pommes tantôt à de petites poires selon les cultivars. Le cormier à besoin de lumière, même s'il préfère un léger ombrage au plein soleil, c'est un arbre à forte croissance et à axe continu capable de développer un grand houppier. Son bois est dense : 800 à 900 kg/m3  (par comparaison le chêne fait 700 à 800 kg/m3 et le merisier fait 550 à 600 kg/m3). La longévité moyenne du cormier est de 150 à 200 ans mais on connaît des exemplaires vieux de plus de quatre siècles. Le cormier fleurit de d'avril à juin.

Cormes dans l'arbre

Cormes dans l'arbre

C'est une espèce en danger. Il figure sur la liste des espèces en danger en Suisse et en Autriche. Le plus grand et certainement le plus ancien spécimen d'Europe se situe près de la ville de Straznice dans la province de Moravie, en République tchèque. Son tronc mesure 450 cm de circonférence et on estime qu'il aurait plus de 400 ans. Mais le plus imposant est slovaque et mesure 5.06 m de tour et plus de 20 m de hauteur. C'est l'un des plus gros d'Europe.

Utilisation : Le cormier a un un bois de grande qualité, de couleur rouge-brun, très dur, avec un grain fin. Il est très recherché par les ébénistes qui l’utilisent principalement pour des usages artisanaux en lutherie (mécanisme de piano, réfection d’orgues, instruments à vent, etc.), en marqueterie, en placage de luxe et pour la fabrication d’instruments de dessin et de mesure. e cormier est utilisé dans la fabrication de manches d'outils particulièrement résistants. Le bois de cormier est parmi les plus durs bois indigènes en France. Il a longtemps été le plus prisé pour la confection des fûts d'outils de corroyage (rabots, rifflards, varlopes, guillaumes...). Il fut aussi utilisé pour réaliser des outils de traçage, règles, trusquins, et de toise.

Cormes tombées de l'arbre

Cormes tombées de l'arbre

Les fruits sont riches en tanin. Ils étaient utilisés pour clarifier le vin et le moût de pomme, pour rehausser l’arôme et améliorer la conservation, et pour distiller une eau-de-vie. On faisaient aussi des confitures et de la farine avec les cormes qui se sèchent aussi très bien.

Cormes prêtes à la consommation

Cormes prêtes à la consommation

Des fruits en forme de petites poires vertes puis jaunes de plus en plus teintées de rouge, brunes et blettes après les premières gelées.Mais gardez-vous de croquer dans les fruits rebondis et rougeoyants, car ils sont plutôt astringents. Pour la consommer il faut la laisser mûrir longtemps. En français on dit blettir. La pulpe change alors de consistance et de goût. De dure et astringente, elle devient molle et veloutée.

LE CORMIER

Pour la gelée de cormes, utilisez la même recette de la gelée de coings.

nouet de cuisine

nouet de cuisine

gélée de cormes

gélée de cormes

Gelée de cormes

Gelée de cormes

La consistance de la gelée est mielleuse avec un arrière goût d'ananas. Un goût particulier et fin. Poêlez une tranche de foie-gras et servez-la avec une cuillérée de gelée de sorbes. Un verre de de Monbazillac ne se refuse jamais avec ce plat.

 

Voir les commentaires

GELEE ET PATE DE COINGS

18 Septembre 2015, 14:47pm

Publié par Tony Mazzocchin

2 RECETTES AU PRIX D'UNE :

Coupez en quatre les coings. Couvrir d'eau et portez à ébullition. Laissez cuire 10 minutes.

Pour la gelée : filtrer à l'aide d'un nouet en récupérant les jus. Mesurez le  jus et mettre la même quantité de sucre dans une bassine à confiture en cuivre avec un jus de citron et laisser reposer toute une nuit...

GELEE ET PATE DE COINGS

...Le lendemain matin stérilisez les pots et faitez cuire le sirop 15 minutes maximum. Verser la gelée dans les pots encore chauds, operculez et couvrez-les avec un linge de cuisine quelques heures.

GELEE ET PATE DE COINGS

Pour la pâte de coings, mixer la pulpe, mélanger avec le même poids de sucre et le lendemain matin cuire le tout une heure environ. Mettre du papier sulfurisé dans une terrine et verser la masse en la laissant reposer 24 heures pour qu'elle sèche un peu...

GELEE ET PATE DE COINGS

...Ensuite, préparez une boite et recouvrez l'intérieur de papier sulfurisé, coupez la pâte en cubes, et disposez-les dans la boîte. Ne pas la mettre au frigo, la pâte de coings se conserve longtemps à température ambiante. Elle devrait tenir jusqu'à noël au moins...si elle n'est pas mangé avant!!!

Tout doux, tout doux et régalez vous, mes amis! Tony Mazzocchin

Voir les commentaires

LE PRIX DES ABRICOTS...

23 Juillet 2015, 07:15am

Publié par Tony Mazzocchin

Mon beau-fils bachelier, est parti cueillir les abricots dans la Drôme, pendant trois semaines, pour pouvoir se payer ses premières vacances avec la copine et partir sans parents naturellement...A son retour il nous a apporté une cagette d'abricots magnifiquement mûrs pour faire de la confiture...

LE PRIX DES ABRICOTS...

LA RECETTE :

1) Dénoyauter les abricots.

2) Enlever la peau avec une cuillère.

3) Mélanger la même quantité d'abricots et de sucre en poudre dans une bassine à confiture.

4) Couvrir avec un linge et laisser reposer pendant toute une nuit.

5)  Ajouter le jus d'un citron et cuire à feu moyen pendant 30 minutes, en maintenant une légère ébullition.

6) Ecumer et remuer fréquemment.

7) Vous pouvez ajouter aussi quelques amandes d'abricots en fin de cuisson.

http://www.alternativesante.fr/cancer/des-amandes-d-abricot-contre-le-cancer

8) Au terme de la cuisson, verser la confiture bouillante dans des pots à confiture en verre, préalablement stérilisés.

9) Operculer en entourant d'un linge de cuisine les pots et laisser refroidir tranquillement une journée.

HISTOIRE :

Maman, le premier jour l'a emmené, (pas gentiment du tout, le garçon lui a dit que la tradition veut que les parents doivent emmener sur le lieu de la récolte les enfants...) Total 198 Km aller-retour. Maman lui a payé une partie de nourriture pour les trois semaines. Total 100 euros...il faut bien qu'il mange le pauvre! Vendredi le môme tout mielleux, lui demande si elle pourrait venir exceptionnellement le chercher, car sa copine fête ses 18 ans, et 18 ans c'est une seule fois qu'on les fête...Total 198 Km. A la maison, comme il est un garçon pratique et organisé il a pensé à son sac de linge sale en lui demandant s'il serait sec pour le lendemain !? Le dimanche c'est le tour de papa de le ramener à la cueillette. Encore 198 Km au compteur. Quand on aime on ne compte pas...Je ne veux pas vous ennuyer encore et encore, car l'histoire a continué les trois semaines avec des haut et des bas...Il est revenu tout content avec 300 euros en poche et fier d'avoir pu gagner sa vie tout seul comme un grand...

Morale de l'histoire :

Je sais, que nous les parents, nous n'avons rien à faire tout l'été et qu'on s'ennuie sans nos gosses dans les pattes...Promis-juré, la prochaine fois je lui interdirai d'aller travailler et lui donnerai 300 euros de ma poche pour partir en vacances, car l'abricot coute trop cher...

PS : Pris par les sentiments, je lui ai reboursé les 10 euros pour la cagette d'abricots qu'il nous a gentiment apportée et je lui ai payé aussi les soins d'hôpital et sa journée perdue, car par accident il s'était blessé avec un éclat de verre d'une bouteille de bière lancée contre un mur par un camarade...12 points de suture au bras tout de même! Il nous a averti seulement le lendemain de l'accident car il ne voulait pas nous donner trop de soucis, le biquet...et comme il est majeur il peut assumer et prendre ses responsabilités, il m'a dit...

Bonnes vacances les amis ! Tony Mazzocchin

Voir les commentaires

BANDE DE CORNICHONS...

18 Juillet 2015, 13:26pm

Publié par Tony Mazzocchin

Trop chaud aujourd'hui pour faire quoi que ce soit...Je me suis enfermé à la cuisine, à l'ombre et au frais devant un ventilateur et j'ai fait quelque bocaux...

BANDE DE CORNICHONS...

Vous avez forcément déjà entendu traiter une autre personne de « cornichon » ou de "espèce de cornichon" . C’est un peu vieillot mais cela veut dire qu’il est imbécile, idiot, stupide…

BANDE DE CORNICHONS...
BANDE DE CORNICHONS...
BANDE DE CORNICHONS...

Mais tout le monde ne sait pas que les habitants de la ville de Reims (dans l’Est de la France) se nomment les Rémois ou les Rhèmes et se laissent facilement surnommer les cornichons ! Ils en tireraient même une certaine fierté. D’où vient ce surnom ? Trois versions différentes tentent de l’expliquer. La première serait que lors de la Révolution Française, les Rémois siégeant à l’Assemblée se trouvaient sous la corniche. Pour parler d’eux, on disait donc non pas « les Rémois » mais plutôt « les Cornichons », de manière à ce que toutes les personnes présentes comprennent de qui il était question. La deuxième explication est un peu plus tardive. On aurait cultivé autour de Reims et plus précisément vers Saint-Brice-Courcelles des cultures de cornichons. Le surnom viendrait alors des Parisiens qui en venant à Reims passaient devant les champs et prirent l’habitude de dire « Je vais chez les Cornichons » plutôt que « Je vais à Reims » . Enfin, la dernière hypothèse veut que ce surnom soit tiré des vignerons. En effet, la région étant essentiellement viticole, les maraîchers autour de la ville cultivaient surtout des cornichons qui se conservaient très bien dans le vinaigre issu des productions de vin de champagne. On appelait alors les ouvriers de ces maisons maraîchères les « Cornichons ». « Cornichon » est aussi le surnom que l’on donne à l’élève de classe préparatoire de l’École spéciale militaire de Saint-Cyr. La plus prestigieuse des écoles militaires. Cela vient du fait qu’ils se réunissaient sur la corniche de leur cour d’école et que les autres élèves des grandes écoles scientifiques, leur disputaient l’endroit. Mais face à de futurs militaires, ils ne purent jamais en prendre possession. D’où ce surnom par dérision et surtout par jalousie…

LA RECETTE :

Lavez et frottez les cornichons, les couvrir de sel entre 4 et 12h selon la grosseur, rincer et le mettre en bocaux auparavent stérilisés, avec une cuillère de sucre en poudre, quelque graines de poivre, de l'estragon (moi je mets l'estragon seché au fond du bocal dans un sachet à thé). Les couvrir avec moitié vinaigre et moitié d'eau. Fermer et conserver quelques mois dans la réserve.

Bon appetit à tous les cornichons et à tous les autres aussi ! Tony Mazzocchin

PS: Cet article est dédié à Fabrice et Virginie

Voir les commentaires

COURGETTES IN AGRO DOLCE

30 Juin 2015, 11:35am

Publié par Tony Mazzocchin

Mère nature, en ce moment, elle nous gâte. Tout pousse au même moment, et la récolte est très généreuse...Aujourd'hui je vous présente ce que ma mère Maria, faisait avec les surplus de la récolte...Elle en faisait des conserves en aigre-doux, pour les hors d'oeuvres.

COURGETTES IN AGRO DOLCE

1) Préparez un kilogramme de courgettes coupées en morceaux réguliers 

2) Découpez 8 petites échalottes

3) Une branche de basilic

4) Une cuillère à soupe, de gros sel

5) Une cuillère à café, de poivre noir

6) 2 verres d'eau, 1 verre d'huile, 1 verre de vinaigre (Melfor),1 verre de sucre.

COURGETTES IN AGRO DOLCE

Versez le tout dans une casserole et portez à ébullition...

COURGETTES IN AGRO DOLCE

N'oubliez pas de stériliser les bocaux et les opercules...A la première ébullition éteindre et conditionner sans attendre...  

COURGETTES IN AGRO DOLCE

Bien fermer et couvrir avec un linge de cuisine. Dès que c'est froid mettre en lieu de stockage...Attendre une à deux semaines avant de les utiliser...Très bon à l'apéritif, et très appreciés par les amis qui me demandent souvent la recette...

Bon appétit les amis! Tony Mazzocchin

 

HISTOIRE DE LA COURGETTE

Comme la plus part des cucurbitacées, les courgettes sont originaire d'Amérique centrale où elles étaient connus bien longtemps avant notre ère. L'Europe n'a fait leur connaissance que lorsqu'elle a découvert le Nouveau Monde et les Indiens qui les cultivaient. Ce n'est qu'au XVIIIème siècle que les Italiens commencèrent à consommer une certaine variété, brillante et aqueuse, de ces courges avant qu'elle ne soit parfaitement mûre : voilà comment la courgette est apparue. Elle est arrivée en France au début du XXème et est devenue l'emblème de la cuisine du Midi, où elle est cultivée toute l'année.  En 1929, le terme « courgette » apparaît dans la langue française qui la nommait jusque là « courge d'Italie ». Depuis de nombreuses variétés hybrides ou non existent sur le marché.


 

Voir les commentaires

ROSA PICCOLINA

23 Juin 2015, 11:49am

Publié par Tony Mazzocchin

ROSA PICCOLINA

Petite rose, rose menue, parfois, minuscule et nue, on dirait que tu tiens dans une seule de mes mains, que je vais t’y emprisonner et à ma bouche te porter, mais soudain mes pieds touchent tes pieds et ma bouche tes lèvres, tu as grandi, tes épaules s’élèvent comme deux collines, et voici que tes seins se promènent sur ma poitrine, mon bras parvient à peine à entourer la mince ligne, le croissant de nouvelle lune de ta taille, dans l’amour tu t’es déchaînée comme l’eau de la mer, je mesure à peine les yeux les plus vastes du ciel, et je me penche sur ta bouche pour embrasser la terre. En toi la terre (Pablo Neruda)

 

 

LES RECETTES :

GELEE DE ROSES et GELEE DE GROSEILLES

1) Prendre une poignée de pétales de roses

ROSA PICCOLINA

2) Coupez une pomme en morceaux (pour la pectine)

ROSA PICCOLINA

3) Ajouter un litre d'eau, un jus d'un citron, porter à ébullition, cuire 10 minutes

ROSA PICCOLINA

4) Laisser tiédir, filtrer et passer le tout au nouet

ROSA PICCOLINA

5) Mettre l'équivalent en poids de sucre en poudre, remuer et cuire encore à feu doux 10 minutes...

6) Couvrir et laisser reposer toute la nuit. (à suivre) !

 

 LA GELEE DE GROSEILLES :

J'adore les vacances!!! Surtout quand ce sont les amis avec un jardin potager qui partent et qui me demandent de l'arroser...Chez Isa et Didier j'ai cueilli des groseilles

ROSA PICCOLINA

1) Mettre les groseilles dans une casserole

2) Cuire 10 minutes à feu doux pour faire éclater les fruits

3) Ajouter un jus de citron, écraser les fruits pour faire jaillir le jus

4) Eteindre et laisser refroidir un peu

ROSA PICCOLINA

5) Filtrer et passer le tout au nouet

ROSA PICCOLINA

6) Mettre la même quantité en poids, de sucre en poudre, remuer avec une spatule en bois

ROSA PICCOLINA

7) Couvrir et laisser reposer toute la nuit

ROSA PICCOLINA

8) Le lendemain matin, stériliser les bocaux au four à 180°C, pendant 10 minutes

ROSA PICCOLINA

9) Stériliser les couvercles dans une casserole pendant 10 minutes.

10) Mettre sur le feu la préparation des roses et laisser cuire entre 20 et 30 minutes avant de conditionner

11) Porter à éboullition la préparation des groseilles, cuire à feu doux pendant 5 minutes

ROSA PICCOLINA

12) Mettre les gelées dans les bocaux chauds. Fermer, couvrir et laisser reposer et refroidir.  J'aime particulierement le concertino fait par le bruit des opercules, quand la préparation est encore chaude et que l'air s'enlève des conserves.

ROSA PICCOLINA

Je garde toujours un petit pot, pour le petit déjeuner qui va suivre...pour voir le résultat et par gourmandise aussi...

ROSA PICCOLINA

Une autre chose que j'aime faire, c'est de personnaliser mes créations culinaires par une étiquette. Cela peut-être n'importe quoi...un jeu de mots qui me rappelle un moment, un lieu, une chose ou une personne qui est lié à la préparation, aux souvenirs...

ROSA PICCOLINA

Je les trouve tellement limpides et sensuelles mes gélées, que je pourrai écrire un poème la dessus...

 Maintenant, c'est à vous les amis, ! Tony Mazzocchin

Voir les commentaires

1 2 > >>